Historique de l’AIMPSI.

L’Aéroport International des Comores est mis en service en 1975 pour prendre le relais de l’aérodrome de Moroni-Iconi. En 1980 par la loi N°80-16 du 3 mai, sa gestion est confiée à l’établissement Public à caractère industrielle et commerciale dénommé Aéroport International de Moroni Hahaya (AIMH) crée avec pour missions principales d’assurer:

– L’exploitation technique et commerciale, l’entretien et le développement de l’aéroport de Hahaya et de toutes les installations de la navigation aérienne et de météorologie aéronautique.

En 1995, par arrêté N° 95-288/MTT, l’AIMH change de nom et devient l’Aéroport International Moroni Prince Saïd Ibrahim (AIMPSI). En 1998, l’AIMPSI réunit des partenaires privés pour former COM’AIR Assistance, filiale dédiée aux services d’assistance au sol, dont l’AIMPSI détient 82% du capital.

En janvier 2004, suite à l’admission de l’Union des Comores à l’Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA), les activités liées à la navigation aérienne et de la météorologie aéronautique sont concédées à l’ASECNA. Entretemps, en 2003, les dispositions de la loi N° 80-O16 /AF du 03 mai 1980 portant création de l’AIMPSI, sont remplacées par l’ordonnance N° 03- 11 /PR du 04/ 12 / 2003.

Présentation de l’AIMPSI.

Mr. MIDHOIRI SAGAF (Directeur Régional AIMPSI)

L’Aéroport International de Moroni-Prince Saïd Ibrahim est un établissement Public à caractère industriel et commercial crée par l’ordonnance No 03-011/PR du 4 décembre 2003. Doté de la personnalité civile et de l’autonomie financière, l’AIMPSI est sous la tutelle de deux Ministères :

– le Ministère en charge du Transport qui assure la tutelle technique

– le Ministère des Finances et du Budget qui supervise les questions d’ordre financier.

Les missions principales de l’établissement sont:

– l’aménagement, l’exploitation commerciale et le développement de l’établissement et de toutes les installations à caractère commercial qui lui sont rattachées, ainsi que la gestion de la piste d’atterrissage et des voies de circulation et de stationnement.

 

Structure de l’AIMPSI.

L’AIMPSI est géré par un conseil d’administration, assisté d’un Directeur Général nommé par décret présidentiel qui assure l’administration et le fonctionnement des services de l’établissement.

– Le conseil d’administration est investi des pouvoirs les plus étendus pour agir au nom de l’établissement et faire autoriser tous les actes et opérations relatifs à son objet. Il élabore la politique générale de l’établissement et contrôle son exécution. Il  comprend:

– Un président du conseil nommé par décret du Président de l’Union pris en conseil du gouvernement.

– Un représentant du ministère chargé de l’aviation civile;

– Un représentant du ministère chargé des finances;

– Un représentant du ministère chargé de la défense;

– Le Directeur de l’Aviation Civile;

– Le représentant de l’ASECNA;

– Un représentant du personnel de l’établissement;

– Un représentant de chaque Ile autonome relevant de l’aviation civile

L’AIMPSI est dirigé par un Directeur Général en collaboration avec un ensemble de chef de service.

Les grandes dates AIMPSI

En 1975: Mise en service de l’aéroport International de HAHAYA

En 1980: Création de l’AIMH

En 1995: L’AIMH devient AIMPSI.

En 1998: Création de Com’air Assistance

En 2004: Avènement de l’ASECNA

En 2009: Inauguration de la nouvelle aérogare de l’AIMPSI.

Services

Chef de Service Sûreté

Mr. Madi Arithi Said

⦁ Le service Sûreté
Le Service sûreté est chargé de :

⦁ assurer le rôle de coordinateur local de sûreté ;
⦁ la préparation, coordination, et mise en œuvre, au nom du directeur régional du programme de sûreté de l’AIMPSI conformément aux dispositions du programme national de sûreté de l’aviation civile et des règlements en vigueur ;
⦁ assurer le secrétariat du comité local de sûreté ;
⦁ participer aux activités du SAG ;
⦁ mettre en œuvre les contrôles et mesures de sûreté d’aéroport telles que contenues dans le programme de sûreté aéroportuaire, et
⦁ assurer la liaison avec les prestataires de services basés sur l’aéroport pour la mise en œuvre et la supervision de leur programme de sûreté conformément aux règlements en vigueur.

Chef de service Exploitation des Aérogares

Mr. Kamaldine CHANFI

⦁ Le service Exploitation
Il est chargé de :
⦁ assurer le rôle de responsable désigné pour l’exploitation ;
⦁ La supervision, contrôle et régulation afin d’optimiser l’affectation des ressources des aérogares pour le traitement du trafic ;
⦁ La procédure aux aménagements nécessaires en matière des infrastructures susceptibles de contribuer au développement des aérogares ;
⦁ La consignation de toute anomalie constatée au niveau de l’aérogare et la proposition des mesures correctives ;
⦁ Veiller à l’affectation équitable des ressources des aérogares telle que les banques d’enregistrement conformément au calendrier préétabli ;
⦁ Veiller à l’usage adéquat et approprié des différentes installations et équipements de l’aérogare ;
⦁ Veiller au bon fonctionnement de l’ensemble des infrastructures en ayant un contact permanent avec tous les partenaires ;
⦁ mettre en œuvre les dispositions du manuel d’aérodrome relatives à l’exploitation de l’AIMPSI, la lutte contre le péril aviaire, et la gestion de la sécurité sur l’aire de trafic,
⦁ participer aux activités du SAG, et du comité local de sûreté ;
⦁ Conduire les inspections des installations conformément aux procédures applicables du manuel d’aérodrome ;
⦁ Assurer la gestion du centre fixe de coordination des opérations d’urgence ;
⦁ Promouvoir la protection de l’environnement ;
⦁ Contrôler la circulation sur l’aire de mouvement ;
⦁ assurer le rôle de responsable désigné pour la gestion de l’aire de trafic ;
⦁ assurer le rôle de coordinateur pour l’enlèvement des aéronefs accidentellement immobilisés.

Le Service Communication et administration

Mr. Karimou ABDOULWAHABI

Le Service Communication et administration
Le Service Comptabilité est chargé de :
La gestion des actes administratifs –courriers, contrats, etc. ;
Gérer les archives et la bibliothèque
Elaborer et mettre en œuvre la politique de communication de la société
Gérer la communication interne et externe de la société ;
Assurer la visibilité de la société lors des événements
Réaliser les supports de communication

Service VIP

Anchikiddine Maanfou

Le service Accueil VIP travaille sous l’autorité du Directeur Régional et collabore étroitement avec les Services du protocole de l’État, de la Présidence et du Ministère des Relations Extérieures. Il a la charge de :

⦁ La gestion et l’organisation des salons VIP ;
⦁ Accueillir les autorités et invités de marque du Gouvernement signalés par la Présidence de l’Union  ou par le Ministère des Relations Extérieures ;
⦁ Assurer le service effectif au Pavillon d’honneur pendant les départs et arrivées du Président ou à la demande des autorités responsables sus citées.

Délégué sécurité et qualité

Mr. Akim Said M’changama

Le délégué sécurité et qualité est chargé de la mise en œuvre sur l’AIMPSI du :
⦁ Système de gestion de la sécurité (SGS) des aéroports d’ADC conformément aux dispositions du programme national de sécurité de l’État, et des règlements en vigueur, et
⦁ Programme qualité adopté par ADC.

A ce titre, ses fonctions incluent, sans s’y limiter, les activités suivantes :
⦁ gérer le plan local de mise en œuvre du SGS au nom du dirigeant responsable (lors de la mise en œuvre initiale) ;
⦁ assurer le secrétariat du SAG et du comité local de revue de la qualité ;
⦁ faciliter l’identification des dangers et l’analyse des risques de sécurité ;
⦁ assurer le suivi des mesures correctrices et évaluer leurs résultats ;
⦁ donner des conseils indépendants sur les questions de sécurité et de qualité, et
⦁ assurer la liaison avec les prestataires de services basés sur l’aéroport pour la mise en œuvre et la supervision de leur programme de sécurité conformément aux règlements en vigueur.

Le Service Juridique

Mr. MOHAMED DJAOIDI ALI

Le service juridique est chargé de :
⦁ Conseiller la Direction Générale et les divers services de l’ADC sur toute question juridique ;
⦁ Rédiger tous les textes juridiques engageant l’établissement ;
⦁ Définir et établir les protocoles de règlement des créances ;
⦁ Initier et élaborer les procédures de recouvrement ;
⦁ Gérer les précontentieux et les contentieux impliquant l’ADC, sur le plan interne qu’externe, en relation avec les partenaires du site aéroportuaire et face aux tiers.